photographies d'inspiration

Carole Urban

L’inspiration de Carole naît souvent des palettes de couleurs qu’elle trouve autour d’elle.
Elle croit en leur pouvoir pour retomber en enfance. L’objectif est de retrouver cette capacité élémentaire à ressentir une joie pure qui prend tout l’espace.
Il s’agit d’un travail sur le lâcher prise, la joie, le rêve. Un retour vers l’insouciance qui occulte les ressentis négatifs et autorise l’accession à la plénitude de l’esprit.

Pour que la démarche soit en accord avec le résultat, Carole doit s’affranchir de ses appréhensions et se laisser guider par la matière, les formes, les couleurs.
Elle expérimente avec différents supports et différents médiums. Elle se passionne d’abord pour la photographie et y ajoute ensuite la peinture.

Caroe Urban dans son atelier
photographies d'inspiration
Carole Urban dans son atelier

L’eau comme l’huile lui ouvrent de nouvelles portes qu’elle explore. Le support est à la fois son allié et sa limite : il vise l’évasion tout en ancrant dans le réel. Il constitue la partie tangible du processus mais il peut mener à l’onirisme. 
Le travail de Carole consiste à s’échapper elle-même de ses contraintes, à retrouver les instincts oubliés. Ils sont toujours présents, mais simplement enfouis sous d’épaisses couches de raison que construit un adulte au fil du temps.

En cela, c’est aussi un travail sur l’acceptation car c’est l’adulte qui analyse ce retour aux sources. Il revit un souvenir, un état qu’il connaissait bien et qu’il a oublié. L’objectif est de relier ces deux états, d’embrasser l’évolution survenue depuis l’âge innocent, tout en savourant la naïveté retrouvée.

photographies d'inspiration